Conférence L’URSS ET LES DEMOCRATIES POPULAIRES DANS LA GUERRE D’ALGERIE | UCO

07 fév

Conférence L’URSS ET LES DEMOCRATIES POPULAIRES DANS LA GUERRE D’ALGERIE

  • Actu Conférence Février 23 Histoire

    "L’URSS et les démocraties populaires dans la guerre d’Algérie"

    par Lázló Nagy, Université de Szeged, Hongrie

     

    La position idéologique et politique du monde communiste face aux mouvements anticoloniaux révèle une subordination aux intérêts de l’URSS. Une évolution intervient cependant à partir de 1956 (20e congrès du PC en URSS), avec la reconnaissance de ces mouvements comme forces politiques autonomes (3e force, Tiers-monde, non alignement, etc.). De fait, jusqu’à la guerre de Suez en 1956, Moscou et les pays du bloc de l’Est ne sont que peu actifs dans leur soutien à la cause du FLN (Front de libération nationale), pour le devenir bien davantage ensuite. Pourtant, des efforts sont déployés pour ménager la France, alliée potentielle contre les États-Unis. Les pays du bloc de l’Est ne se pressent par exemple pas pour reconnaître le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA). En revanche, La Chine et les autres pays communistes agissent autrement : à partir de 1958, ils le soutiennent activement (diplomatiquement et par le biais d’aides humanitaires et militaires). En décembre 1960, une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU condamne le colonialisme. Et à partir de 1961, le soutien des pays du monde communiste devient très actif. En 1962 ils reconnaissent de iure l’indépendance de l’Algérie.

    • László Nagy est professeur émérite d’histoire contemporaine et d’histoire des relations internationales à l’Université de Szeged (Hongrie), spécialiste de l’histoire du Maghreb, et plus particulièrement de l’histoire du mouvement national algérien.

     

    Quand ?

    7 janvier | 18h30

    Où ?

    UCO Nantes | 31, rue des Naudières, Rezé

Contact

Responsable de formation

Contactez-nous